• Défi de L'air de P.i1

     

    Lambé An Dro…

    Venez donc  faire Un Tour à Lambé… voir l’église du quartier Brestois rendu célèbre par Matmatah dans leur chanson qui a fait le tour du monde, de l’ Inde à la Russie en passant du Canada à la Chine.

     

    accueil

    A l’origine, on sait seulement que Tudone, fille de Saint-Gouesnou érigea vers l’an 1019 un sanctuaire en la paroisse de Beludoc devenue Lambézellec. L’église actuelle en est a sa quatrième reconstruction. A la présence, non datée, de l’église de la Vierge  succède une seconde  en 1750. Une centaine d’année plus tard, lors de son séjour à Brest en 1858, Napoléon III est invité à poser la première pierre de la troisième reconstruction de la nouvelle église consacrée en 1865.

     

     


     

    accueil

    N’ayant pas résistée aux bombardements de la seconde guerre mondiale, reprenant le style néolithique de 1865, l’église Saint-Laurent est reconstruite à l’identique pour une quatrième fois en 1952. Au bout  des pignons droits et gauches se profilent des gargouilles. En revanche sur le coté gauche du clocher c’est …

     

     


    accueil

    un alpiniste qui réalise des travaux d’entretien. Mais remettons les pendules à l’heure... Bien que toujours très aérienne, la flèche du clocher qui s’élance à 58 mètres de hauteur n’a pas eu la même  chance qu’en 1876. Cette année là, le malheur frappe déjà ce clocher. Alors que le vicaire s’apprêtait à chanter l’évangile, un ouragan sans précédent s’abat sur l’église enlevant une partie du clocher. A l’époque il fut reconstruit en granit. En 1952, c’est le béton armé qui le remplace…

     

     


    accueil

    Près de la rosace Sud, une des 29 gargouilles cherche sa 30ème compagne disparue.

     

     


     

    accueil

    A l’origine en bois, les voûtes  ont été reconstruites en staff. Les hauteurs sous plafond donnent à l’église Saint-Laurent un air de basilique. La nef et les transepts sont couverts par une voûte en croisée d’ogive apportant à l’édifice un principe d’éclairage indirect révolutionnaire. L’église est éclairée sans qu’aucun point lumineux n’apparaisse.

     

     


     

    accueil

    Les bas-cotés et les porches reprennent  le principe des voûtes. Une tache rouge sur chaque vitrail réchauffe le coté sombre des lieux et sucite l’interrogation au fur et à mesure qu’on y avance.

     

     


     

    accueil

    En 1962 la réalisation des vitraux est confiée au Père Jésuite André BOULER, maître verrier et peintre de renomée mondiale.  Sur  les recommandations de PICASSO qu’il fréquente, André BOULER entre dans l’atelier de Fernand LEGER qui lui transmet le sens de la force plastique durant 3 années. Au cours de cet enseignement, André BOULER  trouvera la « vibration colorée » qui le caractérise.

     

     


     

    accueil

    La ligne directrice des vitraux est  inspirée d’un poème dédié à Saint-Laurent martyr ce qui explique la couleur dominante rouge autour du chœur. Suivant les heures de la journée, la lumière traversant les vitraux donne à l’église une couleur différente allant du bleu au rouge sang.

     

     


     

    accueil

    Au fond de l’édifice, au milieu du déambulatoire contournant l’autel principal, on découvre  la chapelle absidiale consacrée à Marie. En ce milieu d’après-midi , la lumière du soleil au travers des vitraux teinte les murs de la petite chapelle d’une couleur alizarine.

     

     


     

    accueil

    Niché au creux du transept ouest, l’orgue a fait l'objet d'une remise en état et d'un agrandissement en jeux au cours des années 2000 et 2001. Il est utilisé à chaque office et ponctuellement pour des concerts, notamment lors de la fête de l’association « un dimanche à Lambé » qui organise des expositions de peinture et des démonstrations artistiques (sculpture, poterie et mosaïque) chaque année au mois d’octobre.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Octobre 2010 à 00:30

    magnifique je connais cet endroit!!les grandes orgues sont  d une réelle beauté bravo pour la visite Geo

    2
    Belem et Diwan Profil de Belem et Diwan
    Lundi 25 Octobre 2010 à 21:07

    impressionnante.

    mais je suis surprise agréablement pas la lumière que le soleil sur les vitraux renvois.

    c'est magnifique,on ressent la sérénité du lieu malgres son imposante stature.

    bravo ,merci pour cette balade ou l'on doit regardez tant devant que lever les yeux,rien ne nous échappe.

    bises

    3
    Mercredi 27 Octobre 2010 à 21:40

    Bonsoir je connais cette église j'y suis passée en juin dernier et les photos des vitraux donnent un éclairage superbe avec le soleil.
    Les grandes orgues sont très très belles et le reportage explique tout cela d'une façon superbe.
    Bonne chance aussi pour le défi.A la prochaine fois.Minouche

     

    4
    Jeudi 16 Décembre 2010 à 18:28

    Lambé ? que dire de Lambé ? c'est mon bled donc pas facile quoi !

     

    ah si ! ton article est bien mené, tes photos superbes surtout celle de l'intérieur et un grand coup de bol pour l'alpiniste

     

    bisous Napo !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Vendredi 4 Mars 2011 à 01:05

    Sympa ! Brest même !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :